La détection de réseaux enterrés et géoréférencement

Dans le cadre de la mise en œuvre de travaux de construction sur un chantier, plusieurs démarches sont à mener en amont. La détection de réseaux enterrés et le géoréférencement font partie de celles-ci. Pourquoi ces opérations sont-elles nécessaires ? Quelles sont leurs spécificités ? ERP Services vous explique dans quels cas le géoréférencement peut être utile, et comment effectuer une détection de réseaux.

Pourquoi faut-il procéder à une détection de réseaux ?

La détection de réseaux est l’un des ouvrages les plus importants à réaliser dans le cadre des travaux de construction. Contrairement au plan de récolement, elle est effectuée avant même l’entame des travaux. L’intérêt de cette opération réside dans son caractère préventif. Il est probable que des réseaux soient enterrés dans le sol de la zone où des travaux sont envisagés. Durant l’exécution de ces derniers, il est alors possible qu’un accident se produise.

Il peut s’agir par exemple d’une pelleteuse qui endommage accidentellement une conduite, un câble ou une tuyauterie. Ce genre de situation est susceptible d’engendrer de très graves conséquences comme des explosions de gaz ou des risques d’électrocution. Des produits toxiques peuvent également s’échapper à l’issue d’un accident sur un chantier. En conséquence, le terrain constitue un danger pour la santé des professionnels qui y interviennent, mais aussi pour celle des personnes qui résident à proximité.

La réparation de ces différents ouvrages devient aussi très compliquée, car leur coût peut avoisiner plusieurs milliers d’euros. Les travaux sont alors retardés, et même abandonnés dans le pire des cas. Le rôle de la détection de réseaux est alors de vous aider à éviter tous ces problèmes. De façon plus concrète, elle vous aide à mieux connaître l’état d’occupation du sous-sol avant même d’engager les travaux sur le terrain. Elle permet donc d’avoir une représentation des différentes canalisations et installations inaccessibles à l’œil nu.

 

Quels réseaux enterrés doivent faire l’objet d’une détection ?

De manière générale, il existe deux types de réseaux enterrés sur un terrain. Tous les deux présentent des risques, et doivent être pris en compte dans le cadre d’un projet de détection.

Les réseaux sensibles

Ces réseaux présentent des risques importants pour la sécurité et la santé des personnes et des biens présents sur un terrain au moment du dommage. Ils regroupent :

  • le gaz,
  • les réseaux ferroviaires,
  • la chaleur et le froid,
  • l’électricité,
  • les matières dangereuses ou inflammables.

Les fluides caloporteurs ou frigorigènes, et les produits chimiques à l’état liquide ou gazeux doivent donc être détectés avant le démarrage des travaux. Dans le cas contraire, tous les professionnels intervenant sur le projet sont en danger. Lorsque la cartographie d’un réseau sensible enterré n’est pas assez sûre pour effectuer des travaux, une recherche de l’emplacement des circuits est réalisée par l’exploitant du réseau. Pour cette localisation des circuits, trois classes de précision sont définies par la règlementation. 

La classe A correspond à une incertitude d’emplacement de 40 cm au maximum pour un réseau rigide ou 50 cm pour un réseau flexible. La limite pour le réseau en classe B est de 1,5 m ou 1 m pour les branchements d’ouvrages enterrés sensibles en termes de sécurité. La classe C correspond quant à elle à une incertitude de localisation supérieure à 1,5 m ou à une impossibilité de l’exploitant du réseau de fournir l’emplacement exact. Faites ainsi confiance à notre entreprise pour réaliser avec précision les investigations et trouver la localisation de votre réseau. 

Les réseaux non sensibles

Comme leur nom l’indique, les réseaux non sensibles sont évidemment moins dangereux que ceux présentés précédemment. Ils ne mettent pas en danger la santé des ouvriers. Il est cependant important de procéder à leur détection avant d’entamer les travaux, car ils présentent des risques non négligeables sur le plan économique. Les réseaux non sensibles incluent l’assainissement, les fibres optiques, les eaux pluviales, les télécommunications et l’eau potable.

Le déroulement de la détection de réseaux

Pour réaliser une opération de détection de réseaux, les professionnels utilisent plusieurs techniques.

La méthode de détection électromagnétique

Cette méthode de détection de réseaux fait partie des plus efficaces. Elle permet de détecter :

  • les canalisations métalliques comme la fonte et l’acier,
  • les fibres optiques équipées d’un fil conducteur de type plinox,
  • les câbles électriques en cuivre, ou ceux des réseaux de télécommunication,
  • les réseaux d’assainissement,
  • les branchements des sources d’énergie,
  • les fourreaux de réservation.

Le fonctionnement de la détection de réseaux par électromagnétisme n’est pas très compliqué. Cette technique consiste à détecter les champs électromagnétiques qui circulent dans les circuits composés de canalisations métalliques et de câbles électriques. On distingue plusieurs autres méthodes de détection de réseaux par magnétisme. C’est le cas de la méthode de détection passive, active et par sonde. Chacune de ces techniques présente ses propres avantages et inconvénients.

La méthode de détection de réseaux enterrés par géoradar

Cet appareil permet d’adopter une stratégie complémentaire à la technique de détection électromagnétique. Il est employé pour faciliter la détection de réseaux qui sont très difficiles à localiser. Ce modèle de détection se base sur la réflexion et la propagation d’ondes afin de trouver l’emplacement ainsi que la profondeur des circuits. Cette technique favorise ainsi leur géoréférencement.

Une détection par l’intermédiaire d’un GPS peut donner une bonne idée de l’emplacement de vos circuits. Le GPS n’offre cependant pas assez de précision en matière de localisation. Sa précision doit être augmentée par une correction pour offrir plus de garanties. 

Qui réalise la détection de réseaux enterrés ?

La détection de réseaux est une opération complexe qui requiert des compétences très techniques. Elle ne peut donc pas être réalisée par un particulier, mais plutôt par un professionnel du bâtiment, en l’occurrence un géomètre ou un topographe. Vous pouvez donc faire appel à notre entreprise pour la détection de vos réseaux.

Nous utilisons la méthode de détection électromagnétique, ce qui nous permet de cibler rapidement l’ensemble de vos circuits enterrés conducteurs, en l’occurrence l’électricité, la télécommunication et l’éclairage. Notre détecteur est à la pointe de la technologie. La détection par géoradar est aussi une stratégie que nous combinons parfois à la précédente pour un résultat plus complet. Grâce à notre appareil de dernière génération, vos réseaux non-conducteurs sont détectés en quelques instants.

 

Qu’en est-il du géoréférencement ?

Le géoréférencement fait partie des principes fondamentaux des Systèmes d’Information Géographique (SIG), et de la Cartographie Assistée par Ordinateur (CAO). Une carte est dite géoréférencée lorsqu’elle fournit des données contenant des coordonnées géographiques. Elle peut ainsi être ajustée selon l’échelle ou la projection voulue. En effet, le géoréférencement sert à maîtriser de façon précise toutes les coordonnées d’un ouvrage, notamment les regards, les réseaux, l’armoire.

Il permet aussi un positionnement centimétrique sur une carte, l’implantation d’un ouvrage et la connaissance de la position précise des ouvrages. Pour la réalisation de cette opération, vous pouvez faire appel à ERP Services. Nous employons du matériel de qualité comme un récepteur GNSS, une tablette spéciale terrain, une station totale robotisée et un logiciel favorisant le suivi du levé topographique en temps réel. Si vous résidez dans l’Essonne ou en région parisienne, contactez-nous dès maintenant.

 

 

En savoir plus : Détection de réseaux 

En savoir plus : Géoréférecement  

Nous contacter

 

detection de reseau - ERP-SERVICES - icones
Détection de réseaux - ERP SERVICES