NOTRE MATERIEL

detecteur electromagnétique - icone - notre materiel - ERP-SERVICES

DÉTECTEUR ÉLECTROMAGNÉTIQUE

Nous utilisons le détecteur électromagnétique pour nos détections des réseaux conducteurs.

georadar - icone - notre materiel - ERP-SERVICE

RADAR GÉOLOGIQUE


Nous utilisons le radar géologique (aussi « géoradar ») pour la détection des réseaux non-conducteurs.

recepeteur GNSS - icone - notre materiel - ERP-SERVICE

RÉCEPTEUR GNSS


Nous utilisons le récepteur GNSS principalement pour le relevé topographique en milieu ouvert.

station totale - icone - notre materiel - ERP-SERVICES

STATION TOTALE ROBOTISÉE

Nous utilisons une station totale robotisée pour le relevé topographique en milieu fermé.

detecteur electromagnétique 2 - icone - notre materiel - ERP-SERVICES

Détecteur électromagnétique

Tout d’abord la détection électromagnétique permet la détection des réseaux conducteurs, par mesure d’un champ électromagnétique (via une bobine – principe des courants de Foucault) émis par des objets conducteurs souterrains, soit de manière passive (réseau déjà porteur de champ électromagnétique), soit de manière active (induction de courant par un générateur). 

 

ERP-Services - Radar géologique

Radar géologique - Géoradar

Dans un second temps, la détection via un géoradar permet la détection des réseaux non conducteurs. 

C’est une méthode pour l’imagerie interne de nombreux types de matériaux géologiques comme les sols, roches ainsi que les matériaux artificiels de construction comme le béton. Le géoradar peut être utilisé pour des applications allant de la détection de conduites (métallique ou non), câbles, collecteurs, fondations, citernes et vides, à l’auscultation d’ouvrages béton (ferraillages, ancrages, vides, zones altérées) et l’archéologie. 

Son principe de fonctionnement consiste en l’émission d’une onde électromagnétique qui se réfléchit à l’interface entre deux milieux physiques distincts présentant des caractéristiques diélectriques différentes. L’onde est émise par l’antenne sous forme d’impulsions très brèves. 

En rencontrant un objet une partie de l’énergie est réfléchie vers la surface qui est captée par l’antenne. Ce signal est traité, visualisé sur écran et enregistré. Le déplacement le long d’un profil permet d’obtenir une image en coupe du terrain (radargramme ou profil géoradar). Selon la profondeur d’investigation souhaitée et la précision nécessaire, différentes antennes de différentes fréquences d’émissions peuvent être utilisées. 

Il peut être utilisé pour détecter les réseaux en acier, fonte, PE, PEHD, PVC, béton, etc.

Une fois la détection des réseaux conducteurs grâce au détecteur électromagnétique et des réseaux non conducteurs grâce au géoradar, nous noterons selon le code couleurs via des bombes de peinture les différentes informations concernant les canalisations détectées. 

L’onde est émise par l’antenne sous forme d’impulsions très brève.

ERP-Services - Radar géologique

LES AVANTAGES

PRÉCISION

Connaître parfaitement la position des réseaux existants afin de positionner correctement votre projet.

GAINS

Éviter les pertes de temps et d’argent nécessaires à la reconfiguration du projet.

ERP-Services- Récepteurs GNSS

Récepteur GNSS

Le géoréférencement consiste à relever l’ensemble des informations sur les réseaux que nous avons détectés et à les replacer sur un plan autocad afin de ne pas perdre les données acquises sur le terrain. 

Le géoréférencement est réalisé via 2 outils :

  • Le récepteur GNSS ;
  • La station totale.

Ces appareils permettent de relever dans tous les systèmes de coordonnées existant. Le système légal utilisé en France est le RGF 93. La mesure des distances se fait grâce à un distancemètre à visée infrarouge intégré dans le tachéomètre.

ERP-Services - station totale

Station totale robotisée

Ce dispositif permet de mesurer les angles horizontaux et verticaux ainsi que les distances. 

La mesure peut être effectuée au laser même sans réflecteur, ce qui permet de collecter des mesures de points inaccessibles. L’appareil mesure la différence de phase entre le moment où le faisceau est envoyé et le moment où le faisceau est réfléchi. C’est cette différence de phase qui permet à l’appareil de déterminer précisément la distance mesurée. 

La mesure des angles est effectuée à l’aide d’un disque codé (graduation au déci-milligrade). 

ERP-Services - station totale